L’été des portraits 2018

Tous les deux ans se tient à bourbon Lancy, une exposition européenne photographique.
1000 portraits sont disposés sur des parcours de ballade et lieux emblématiques de la ville.
C’est un rendez vous que je ne rate pas depuis que j’ai commencé mon activité.
Parce que ce festival européen de photographie, permet de découvrir de nouveaux univers, de faire de belles rencontres et d’être au coeur du portrait moderne d’aujourd’hui.
Voici les images que j’avais envoyées pour cette exposition à ciel ouvert !

LE QEP !

Le QEP (Qualified European Photographer), est une qualification qui vise à reconnaître et à récompenser l’excellence des photographes professionnels en Europe et est décernée par la FEP (fédération européenne des photographes)
Son obtention se fait sur dossier. Il faut envoyer 12 images d’une série cohérente et d’une qualité irréprochable. Le jury se compose de 5 experts de la photographie internationale.

Ma série sur l’allaitement me tient particulièrement à coeur et je voulais présenter ce dossier afin que les images soient vues massivement. J’ai donc présenté mon dossier avec ces mam’allaitantes à Rome le 25 Novembre 2017.

Pourquoi ce dossier sur l’allaitement ? Pourquoi vouloir diffuser autant ces images ?
Parce que j’entends régulièrement des histoires de femmes qui se sont vues humiliées parce qu’elles allaitaient en public.
Hors, il me semble que l’allaitement est quelque chose de naturel.
Je ne dénigre pas les femmes qui donnent le biberon, n’y voyez aucun message pro allaitement. Mais juste, que chacune puisse nourrir son enfant comme elle l’entend et peu importe l’endroit. Si l’enfant à faim, on le nourrit. Point.
Un bébé, surtout quand il est tout petit, ne décide pas de l’heure à laquelle il est opportun de manger. Je trouve par conséquent aberrant que l’on puisse demander à une femme de quitter un restaurant parce qu’elle nourrit son petit au sein.
Je trouve également que c’est de la mesquinerie, car je doute que ces personnes éteignent leur téléviseur quand une publicité pour un déodorant montre une paire de sein à peine cachée… (On notera que lorsqu’un bébé est accroché au sein, on ne voit rien !)

Donc, le 25 novembre dernier, j’ai embarqué dans mes valises mes deux bambins à moi (que oui, j’ai allaité…), une amie chère et sa fille. Nous avons fait un chouilla de tourisme et nous sommes rendus au studio de photographie Orizzonte, ou se faisaient les jugements des dossiers.

Je trépignais d’impatience ! J’étais dans une salle à part, ou je pouvais voir les juges scruter mes images mais sans pouvoir les entendre. Je ne savais pas ce qu’ils racontaient. Ils discutaient entre eux, montraient du doigt mes images, je les voyais se pencher, éplucher. J’avais presque l’impression de me sentir… à poil !
Là, pas de tricherie ! Ils voient. Tout.
La qualité de mon travail était finement étudiée par des experts de la photographie.
C’était juste… dingue !

Et puis… ils ont applaudit et ça, ça veut dire que je repars avec mon QEP sous le bras.
J’étais SUPER heureuse. SUPER fière et en plus, mes fils étaient là, avec moi.
Dans un coeur de maman, c’est un sacré truc à vivre !

Alors voici en image le dossier, et les quelques souvenirs capturés par les copains Pierre Delaunay et Franck Lecrenay :

nourrir son corps et son esprit

 

 

Séance de Noël…

Oui oui, je sais, je vous parle de Noël alors que l’été approche !
Mais… c’est que j’ai du retard dans les publications et que là, ben je vous parle de Noël… Ceci dit, c’est pas plus mal, comme ça vous allez y penser maintenant à faire de belles images de famille, aux beaux jours pour pouvoir faire en fin d’année vos cadeaux de Noël ! (c’est d’ailleurs ainsi que je m’y prends moi même dans ma vie personnelle ! 😉 )

Bon… donc… qu’est ce que je voulais dire ?
Ha oui !
Quelques familles sont venues en octobre dernier pour préparer leurs cadeaux !
En effet, les délais pour avoir vos souvenirs nous obligent à un peu anticiper le truc (ce qui n’est pas plus mal pour le porte monnaie me direz-vous ! 😉 ).

Nous avons donc fait des sessions de Noël en studio, avec de la musique, un ventilateur, des paillettes… BEAUCOUP de paillettes !
C’était tout chouette !

Je suis… NIKON !

Et puis un jour, il m’arrive un truc dingue !
Mon téléphone sonne :
« Allô ? Plume de L’effet mère ? Ici Nikon, nous aimerions que vous interveniez sur notre stand au salon de la photo à Paris ! »
😱😱😱😱😱

Si c’est pas un truc de ouf ça !
Mon coeur bat la chamade, mon sourire déborde de mon visage, mes yeux pétillent de bulles scintillantes… Bref, je dis Oui ne cachant pas mon enthousiasme !

Je travaille avec du matériel Nikon depuis mes débuts. Mon premier appareil photo était un D90x que j’avais acheté pour réaliser mes portraits privés, ceux de mes enfants. Ensuite, quand est venue l’envie de devenir photographe, il était logique pour moi de continuer avec la marque, étant totalement conquise.
Lorsque je me suis installée à mon compte, évidemment il était grand temps de passer sur du matériel professionnel et j’avais fait le choix d’un modèle semi-pro pour débuter, le D7000. Toujours équipée de mon 50mm 1.8, j’ai craqué pour la version 1.4 !
Chemin faisant, l’achat d’un second boitier s’imposait, j’ai investi sur plein format, mon tant aimé D800 ! Vint ensuite l’acquisition du 24-70mm 2.8 parce que j’en avais un peu marre de servir de zoom humain sur les événements type mariage ou baptême (oui oui, tu as bien lu, au début je faisais mes mariages, baptêmes et tout en fait… au 50 mm… une dingue !).
Quand j’ai obtenu le « Portraitiste de France » en 2015, je m’étais faite la promesse de m’offrir en récompense de mon nouveau titre le 105mm, ce qui fut donc chose faite !
Entre temps, le D7000 a laissé place à un D700 en second boitier et aujourd’hui, certains objectifs me font de l’oeil…

Et c’est ainsi, devant quelques personnes (une centaine environ, trois fois rien quoi…), que je me retrouve sur la scène du stand Nikon à Paris !

Ils voulaient que je parle de photographie sociale. De ma vision, de mon travail. Pourquoi suis-je portraitiste ? Pourquoi les enfants ? Les bébés ? Comment ?
Alors voici mon intervention.
C’était magique…

 

Et puis vous savez ce qu’est le plus magique ?
C’est qu’ils étaient là, eux ❤
31239489_1452349428244369_6106543291241594880_n

 

En attendant Anton…

Une magnifique séance avec cette femme enceinte que je connais depuis longtemps…
Quand je l’ai connue elle n’était encore qu’une adolescente, et voilà que maintenant, elle va devenir maman !
C’est incroyable d’être le témoin d’événements si extra-ordinaires dans la vie d’une personne.
De photographier ce moment de vie si riche, si important et d’en constituer le patrimoine familial du souvenir. Celui qu’elle va conserver pour son enfant, plus tard, et le lui transmettre afin qu’il voit comment son attente était d’amour et de bonheur…

Les voies de la communication sont impénétrables !

Je pose ça là, on sait jamais… dès fois que ce soit lu ! lol

J’ai donc, une page Facebook, un twitter, un instagram
Comptez en plus que j’ai deux identités « L’effet mère » mais aussi « Plume Photographe » ou je poste des choses différentes…
(bah oui parce qu’au début quand je postais des images de séance boudoir sur la page L’effet mère, je me suis faite limite insulter parce que je publiais « des femmes à poil »…)

Je disais donc, j’ai deux identités… ajoutez-y un compte Linkedin
Cela donne donc deux boites mails, deux pages Facebook comprenant chacune leur boite de réception, la boite de réception insta, celle de Linkedin et + un numéro de téléphone !

Je pense que pour me joindre, il y a finalement trop de moyens.
Aussi, je vous conseille vraiment de privilégier le mail : studio.leffetmere@gmail.com
ou le téléphone : 06 65 30 87 39 (en insistant ! vraiment !!! parfois je suis déjà en ligne ou entrain de faire des photos…)
La messagerie dit de ne pas laisser de message car je n’ai tout simplement pas le temps de les écouter ! C’est une catastrophe !

Tant que faire se peut, pour des demandes de devis, merci d’éviter mon compte Facebook personnel.
J’y suis moins réactive et c’est le meilleur moyen pour que je vous oublie…
En plus, comme cela m’agace, j’y suis vachement moins sympa. #pardon :/
C’est un peu comme si votre collègue venait à votre porte pour toquer :
« dis donc ? tu sais ou il est le dossier de Mr tartanpion ? » alors que vous êtes entrain de faire les steaks hachés de vos bambins…
Vous comprenez ? 🙂

J’échange avec plaisir sur mon compte fb personnel pour voir vos bouchons grandir, prendre des nouvelles de vos si douces familles… mais ce n’est pas un lieu pour me demander des tarifs… 😉
Merci pour votre compréhension ❤

Bon donc vous avez retenu hein ? 06 65 30 87 39 et on insiste ! 😉 Là, on a même le droit au harcèlement !!!!!!!! 😀

 

En attendant Hélèna…

Une séance en famille en attendant bébé Hélèna qui viendra bientôt agrandir la famille pour plus de bonheur et d’éclats de rire !
Le portrait de grossesse, un moment important pour immortaliser l’attente de cette enfant déjà tant aimée…

 

Parentalité 82

Cette association a pour but d’accompagner les parents, de les informer, d’organiser des ateliers et aussi, est un excellent répertoire regroupant des professionnels autour de l’enfance et la petite enfance.
Grâce au site internet parentalite82.com, vous pouvez trouver le professionnel de confiance qui vous convient ainsi que tous les événements à venir !

L’adhésion pour les parents ou futurs parents est de 10€ à l’année et vous donne des avantages ainsi que :

  • Les cinés bébés avec CGR Montauban
  • Des réduction dans les parcs Tohu Bohu et Up’N Jump
  • Accès à des ateliers autour du bébé et de l’enfance
  • et bien d’autres…

Alors n’hésitez plus et adhérez ! 😉

Parentalité 82

Parentalité 82, association pour les parents de Tarn et Garonne

En attendant Elise…

Je suis sure que ces deux là ont passé un bon moment au studio !
J’ai vu beaucoup d’amour, de complicité et des rires pendant cette séance !
Vous êtes beaux quand vous êtes heureux ! 😉

Je sais que vous ne pouvez pas en voir beaucoup, mais croyez moi sur paroles… c’était superbe !

PLM_8152